Au service des agriculteurs, d'année en année

Pertes phosphore et pertes de sol EPS

Pertes phosphore et pertes de sol EPS

22 mai 2015
|
0 commentaires
|

Pertes de sol causées par l’érosion

Les pertes de sol causées par l’érosion sont évaluées grâce à l’«outil de diagnostic des exportations de phosphore (ODEP) développé par l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement (l’IRDA). Elles sont évaluées selon différents paramètres :

  1. La sensibilité du sol à l’érosion, laquelle est liée à la texture, à la structure, à la perméabilité et au taux de matière organique du sol. Par exemple, un sol loameux, riche en matière organique, bien drainé et ayant une bonne structure risque moins d’être érodé qu’un sol limoneux, mal drainé.
    Il est à noter que le drainage, qu’il soit souterrain ou de surface, est un facteur important dans le contrôle de l’érosion des sols.
  2. La pente et sa longueur : plus la pente d’un champ est importante, plus l’eau ruissellera sur une grande distance et plus la quantité de sédiments entraînés sera importante.
  3. La culture et la couverture végétale d’un champ : le semis direct et la culture de foin sont des exemples de pratiques agroenvironnementales qui favorisent la diminution des pertes de sol par érosion. Inversement, une approche de sol conventionnelle systématique et la culture du maïs ensilage entraînent davantage de problèmes d’érosion.
  4. La présence de bandes riveraines et d’aménagements de surface telles que les voies d’eau engazonnées et les avaloirs influencent aussi la quantité de sol érodé.

 

Pourquoi se préoccuper des pertes de sol causées par l’érosion ?

Pour préserver votre capital : lorsque les pertes de sol sont élevées, près de 15 tonnes/an/ha de sol peuvent être perdues. Pour chiffrer le coût annuel du problème, faites l’exercice suivant, considérant qu’un hectare contient environ 2 400 tonnes de sol :

Valeur d’un hectare en $ X nombre de tonnes érodées/an/ha = $ perdus/an/ha
2 400 tonnes/ha

Exemple :
10 000 $/ha X 15 tonnes/an/ha = 62,50 $ perdus/an/ha
2 400 t/ha

Pour des raisons environnementales : le phosphore, responsable en grande partie des problèmes liés à la qualité de l’eau, est transporté par le sol vers les cours d’eau. Si, dans certains cas, un ajustement de la fertilisation peut être nécessaire, il est aussi important de contrôler l’érosion. Pour ce faire, nous vous suggérons de suivre la démarche proposée à la section Eau, air, sol de votre PAEF.

Pour en savoir plus

Logiag inc. vous offre aussi le service suivant :

  1. relevé GPS de la microtopographie du terrain, plan de nivellement et plan de contrôle de l’érosion des sols ;
  2. une fois le relevé terminé et les plans de nivellement et de contrôle de l’érosion des sols mis en œuvre : correction des aspects chimiques et amélioration de la structure du sol grâce à un échantillonnage de précision et à l’établissement d’un programme d’application de chaux et d’amendements calcaires à doses variables.

Pour toutes questions, n’hésitez pas à communiquer avec votre agronome.

 

Évaluation des pertes de sol causées par l’érosion

Évaluation des pertes de sol causées par l’érosion

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

tableau-sol

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Prédictions des pertes de phosphore causées par l’érosion

perte-sol2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les pertes de phosphore causées par l’érosion sont directement liées aux pertes de sol.  La démarche et le diagnostic suggérés pour les pertes de sol s’appliquent donc aussi aux pertes de phosphore.  Veuillez vous y référer pour plus de détails.

Il est à noter que, dans le cas de deux parcelles ayant des pertes de sol égales, si l’une d’entre elle à une teneur en phosphore supérieure à l’autre, alors les pertes de phosphore seront plus grandes.   Par exemple, un sol riche érodé subira une perte de phosphore plus importante qu’un sol pauvre.  Nous vous rappelons qu’une fertilisation appropriée et un contrôle adéquat de l’érosion permettent de réduire les pertes de sol et, par voie de conséquence, de phosphore dans les cours d’eau.