Au service des agriculteurs, d'année en année

Échantillonnage et l'analyse de sols

Comment prélever les échantillons de sol?
À l’aide d’une sonde ou d’une pelle et d’un sceau, prélever le sol jusqu’à une profondeur d’environ 17 cm à 10 à 15 endroits ou plus dans la zone d’échantillonnage en la parcourant en zigzag :
  • la sonde à tube creux de 2 cm de diamètre convient dans la majorité des cas. Dans les sols caillouteux ou argileux, une sonde vrillée ou à tube de tarière fonctionne mieux;
  • avec la pelle, creuser d’abord un premier trou et prélever une tranche d’une épaisseur de 1,5 cm, la plus uniforme possible, et ne garder qu’une largeur de 2 à 3 cm de la tranche de sol obtenue. Prélever toujours le même volume de sol à chaque endroit;
  • à l’aide du plan de ferme, concevoir un parcours aléatoire à suivre au champ.
Les endroits à éviter sont :
  • les bandes d’engrais (dans les cas d’échantillonnage après semis ou en semis direct, etc.);
  • les dépressions, les rigoles et les monticules (échantillonner séparément, si désiré);
  • les bords de champs : fossés, brise-vent, etc. (échantillonner séparément, si désiré ;
  • les endroits où il y a accumulation de fumier, de compost, d’amendement, etc.
Afin de limiter toute forme de contamination, on ne doit pas manipuler le sol avec les mains. Il faut utiliser des outils et des contenants de plastique propres. Il faut bien mélanger la terre recueillie avec une truelle ou tout autre outil. Des carottes (ou tranches) de sol humide ou argileux ne s’émietteront qu’après avoir laissé sécher le sol à l’air libre, en l’étendant sur une feuille de papier quelques heures, à l’abri des poussières. Il faut éviter de faire chauffer l’échantillon (four, etc.) car cela pourrait altérer les teneurs en éléments minéraux. Retirer les débris végétaux, cailloux et autres matières grossières et remplir le contenant d’expédition qui a été préparé.